Dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, plusieurs mesures ont été prises pour lutter contre la pollution provoquée par l’utilisation du plastique à usage unique. Ces mesures ont un impact pour les associations, notamment lors des évènements organisés par celle-ci.

Dans cette article, nous faisons le point sur les mesures et sur les alternatives possibles.

Rappel de la loi

Les produits supprimés sur la période 2020-2021 :

  • Les cotons-tiges, pailles, gobelets, verres, couverts, assiettes, touillettes, couvercles des gobelets à emporter et boîtes en polystyrène expansé
  • Déploiement, d’ici 2021, des dispositifs de vrac en obligeant les vendeurs à accepter les contenants apportés par le consommateur.
  • Un bonus-malus incitera les industriels à limiter le suremballage plastique, au risque d’écoper d’une pénalité financière.

A parti de 2022 :

  • Interdiction de distribuer gratuitement les bouteilles plastiques dans les établissements recevant du public et dans les entreprises.
  • Obligation pour la restauration rapide de servir les repas pris sur place dans de la vaisselle non jetable.
  • Les sachets de thé en plastique disparaîtront aussi de notre quotidien.

D’ici 2040 :

  • Fin de tous les plastiques jetables : tubes de dentifrice, bidons de lessive, pots de yaourts ou encore bouteilles de shampoing…

Au-delà de la loi, le secteur associatif à un rôle majeur à jouer dans l’utilisation du plastique et le recyclage des déchets, notamment lors des manifestations. Il en va de la responsabilité des instances dirigeantes d’adapter les pratiques mais également de l’image de l’association auprès de ses membres et plus généralement du public.

Des alternatives simples

Il existe de nombreux exemples d’associations qui ont déjà passé le pas d’une gestion plus responsable. Avec la loi, il est temps maintenant de changer ses habitudes et nous vous donnons ici quelques exemples de bonnes pratiques.

1. Mettre à disposition des participants un gobelet réutilisable

  • Mettre à disposition des participants un gobelet réutilisable consigné à 1 €.
  • Vendre des verres réutilisables personnalisés aux couleurs de l’association

Bien préparer en amont la distribution de ces gobelets  qui peut se faire de différentes manières :

  • Des stands indépendants au bar sont tenus par des personnes qui distribuent les gobelets et assurent les retours de caution.
  • Le stand caution se fait sur une partie du bar, et est géré par des personnes identifiées.
  • La gestion des gobelets fait partie intégrante du bar. Chaque serveur assure la distribution des verres et leurs consignes.

Prévoyez également une caisse spéciale caution, avec de la monnaie pour rendre plus facilement la monnaie aux gens qui ne disposent pas de 1€. Mettez en place des panneaux explicatifs sur le système du gobelet consigné et l’impact environnemental positif. C’est un bon moyen de communiquer sur votre démarche de façon pédagogique. Enfin, comme toutes les actions, faites un bilan à la fin de votre manifestation avec des critères comme la quantité de gobelet utilisé, le nombre de gobelet rendus, la quantité de déchets en moins…

2. Choisissez de la vaisselle réutilisable

Les alternatives existent mais impliquent une gestion matérielle et humaine différente :

  • louer de la vaisselle en dur
  • vaisselle en carton
  • vaisselle compostable (bambou, pulpe de bois, etc.

Louer de la vaisselle peut vite s’avérer cher et la gestion lors des manifestations compliquée. (distribution, casse, lavage) N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie pour en discuter avec eux.

Les assiettes en carton reste la solution la plus simple à mettre en place. Dans ce cas, n’oubliez pas de prévoir une zone de tri pour les participants avec des récipients différents en fonction des déchets. Les enfants étant souvent présents, réalisez des pancartes simples et compréhensibles par tous.

Pour les couverts, il en existe maintenant en plusieurs matières recyclables. A vous de faire le choix en fonction de votre budget. Le mieux étant peut-être de prévoir uniquement des sandwichs !

3. Des conditionnement adaptés

La distribution de bouteille en plastique sera également bientôt interdite. Autant en profiter pour changer ces habitudes dès maintenant. La consigne revient au goût du jour, n’hésitez pas à l’utiliser. Vous pouvez également utiliser des fontaines à eaux qui permettent une gestion autonome même si la surveillance est nécessaire pour qu’elles soient toujours pleine (Surtout en été) ou plus simplement des carafes.

Éviter les dosettes individuelles pour le sucre, le café, les sauces, le sel, etc. Utiliser plutôt des bouteilles, des pots ou des flacons et donnez les à la demande pour éviter le gâchis. Même si en terme de préparation, vous y passez un peu plus de temps, vous en gagnerez lors du nettoyage.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’associations qui traitent de l’environnement sur votre territoire. Elles vous aideront dans la mise en place de vos actions lors des manifestations. Car plus qu’un changement d’habitudes, la nouvelle loi sur la transition écologique va sans doute changer toute une organisation souvent bien rodée. Mais ce bouleversement est nécessaire.

Profitez-en pour communiquer sur vos nouvelles pratiques car c’est en plus un bon moyen d’éduquer les plus jeunes. Pensez également que même si le temps de préparation est plus long, le temps du rangement et du nettoyage sera plus court du fait du nombre important de déchets évités par ces pratiques plus écologiques.

Enfin, pensez à faire un bilan de ces actions et encore une fois n’hésitez pas à communiquer dessus : quantité de déchet en moins, quantité de plastique économisé, tri sélectif, etc.

Pour aller plus loin :

Le CSA95 vous propose différentes actions complémentaires à cet article

Formation
en ligne

Organiser une manifestation

En savoir plus

Formation
en présentiel

Vie associative

En savoir plus

Accompagnement
individuel

Soutien juridique et développement de projet

En savoir plus